Maladie de lapeyronie pdf

La maladie de Dupuytren touche beaucoup plus souvent l’homme que la femme, et maladie de lapeyronie pdf plus souvent après 40 ou 50 ans. Elle se traduit au début par des indurations, des nodules, des cordes, des brides sous la peau.

Il peut exister aussi des petits creux ou ombilications de la peau. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la maladie de Dupuytren ne concerne pas les tendons de la main. Elle est liée à une rétraction progressive de l’aponévrose palmaire, qui est une structure fibreuse située entre la peau et les tendons fléchisseurs. Souvent normale au début, la peau peut finir aussi par s’indurer, se rétracter, et adhérer à l’aponévrose qu’elle recouvre. La cause de la maladie de Dupuytren reste toujours inconnue de nos jours.

De nombreux facteurs ont été incriminés, tels que le diabète, l’épilepsie, le travail manuel, l’alcool, etc. La seule chose établie avec certitude est l’existence d’un facteur génétique. L’évolution est discontinue et se fait par poussées successives, qui aggravent progressivement les déficits. En fait, l’évolution est imprévisible, et tous les intermédiaires peuvent se voir entre une maladie qui ne se traduira définitivement que par une simple induration de la paume, et une maladie rapidement évolutive qui conduira en quelques mois ou quelques années à une flexion quasi complète des doigts atteints dans la paume. Apparition de la maladie chez le patient à un âge jeune, inférieur à 40 ans. Plus la maladie commence tôt, plus elle risque d’être grave.

Existence d’autres membres de la famille atteints par la maladie. Beaucoup plus rarement atteinte que l’homme, c’est aussi à un âge plus tardif que la femme est touchée, avec une maladie généralement peu évolutive. Dupuytren, surtout si un diabète y est associé. Caractère bilatéral de la maladie, lorsqu’elle touche les deux mains. Atteinte de la peau associée à celle de l’aponévrose. Déficit d’extension de l’articulation interphalangienne, qui peut être plus difficile à corriger que celui de l’articulation métacarpo-phalangienne, surtout si ce déficit date de plus de 6 mois. Dans ce dernier cas, il est possible que la chirurgie ne puisse pas redresser le doigt, ou qu’ele ne puisse le faire que partiellement.